La partie de poker que vous allez entreprendre dans quelques instants est très structurée. Elle est composée de phases qui s’enchainent parfaitement, entre distribution et instants de mise. Ce que nous allons vous montrer aujourd’hui, c’est une construction classique de partie de poker basée sur la variante du Texas Hold’em qui est, comme nous vous l’avons dit, la variante la plus développée, en tout cas, la plus jouée. Pour ce qui est des autres variantes, vous retrouvez plus ou moins le même enchainement mais avec quelques caractéristiques différentes.

La distribution et le pré flop

C’est lorsque la partie commence que vous allez recevoir vos deux premières cartes. Elles seront privées, c’est-à-dire qu’il n’y a que vous qui puissiez les voir. Ensuite, c’est le moment de miser. La petite blinde et la grosse blinde sont sur la table, chaque joueur doit s’aligner sur la grosse blinde s’il veut participer à la manche ou alors relancer, c’est-à-dire miser plus. S’il mise plus, les autres joueurs doivent alors s’aligner, c’est-à-dire miser autant. Ca sera comme cela durant toutes les phases de jeu, tous les joueurs qui veulent aller plus loin doivent être au même niveau de mise, sauf si le joueur est « All in », c’est-à-dire qu’il joue sa bankroll entière. Pour votre info, on parle de mises pré flop à ce moment.

Le flop

Une fois que les premières mises sont faites, alors les cartes au flop peuvent tomber. Le croupier brule une carte, et ensuite, il en découvre trois au milieu de la table, ces cartes sont communes et vues de tous les joueurs. Au flop, vous allez tout de suite savoir si votre jeu peut avoir une tournure intéressante ou pas. Si c’est le cas, alors vous pouvez continuer à miser. Si votre jeu est vraiment bon, vous avez deux solutions : soit vous misez fort pour affirmer votre position, soit vous suivez pour justement ne pas effrayer vos adversaires. Quoiqu’il en soit, le flop est un moment clé pour la victoire.

Le turn

Une fois que le flop est tombé et que vous avez misé, le croupier ajoute une carte commune sur le tapis, ensuite, c’est une nouvelle phase de mise qui commence. Le but pour vous, c’est de rester en accord avec les décisions que vous avez pris avant. Ca serait une erreur de ne pas suivre le cours de vos mises, risquant de mettre vos adversaires au courant de votre hésitation, une porte ouverte pour eux attaquer.

La river

C’est la dernière carte commune qui tombe sur tapis. C’est à ce moment que les comportements vont se libérer, spécialement parce que certains attendent cette carte avec beaucoup d’espoir, elle peut être déterminante. Vous allez ensuite devoir miser encore une fois, c’est la dernière phase de pari. Vous pourrez alors découvrir les cartes de tous vos adversaires, en tout cas ceux encore en course pour la victoire de la manche. C’est évidement la main la plus forte qui l’emporte (si vous jouez en High). Vous empochez alors le pot entier, sauf dans le cas où les mains sont à égales valeurs, où là, vous le partagez.

On vous explique en détail comment performer sur les tables de poker dans nos revues :