Le poker est un jeu qui a vraiment percé ces dernières années et notamment grâce aux nouveaux média. Aujourd’hui, de plus en plus de joueurs se lancent chaque année dans la partie. Au fil du temps, les spécialistes ont réussi à dégager plusieurs types de joueurs parmi tous ceux qui s’y essaient.

Les différences font la richesse du jeu

Nous pensons que c’est justement cette différence entre joueurs qui fait la richesse du jeu, et nous ne parlons pas des différentes classes sociales qui se mélangent, car ça, c’est encore autre chose mais c’est tout aussi intéressant. Autour de la table de poker, plus rien ne compte, l’endroit où vous vivez, la somme sur votre compte bancaire, votre nom de famille, rien n’est important, simplement vos qualités de joueurs.

Si nous revenons aux profils de joueurs que vous pourrez observer autour de la table, nous en avons dégagé trois principaux, le joueur qui attaque, le joueur qui patiente et le débutant. Si vous êtes assez expérimenté, vous saurez alors faire penser à votre adversaire que vous êtes les trois profils, chacun leur tour, une tâche qui n’est pas facile à exécuter mais qui paye.

Le joueur qui n’hésite pas à attaquer

Ce joueur est plein d’émotion, il se dit que pour impressionner ses adversaires, il va tout de suite essayer de marquer des points avec des mises fortes, très fortes. C’est un moyen pour lui de prendre le dessus sur la partie. Il sait que les autres profils de joueurs ne vont pas oser lui répondre. En tout cas pas dès les premiers instants de la partie. Le danger pour ce joueur, c’est de se faire contrer par un joueur avec une main puissante et que toute la table réaliser qu’il bluffe. C’est pourtant ce qui va arriver s’il n’assure pas ses mains. Spécialiste du bluffe, l’agressif ne pourra pas se permettre de mener une partie de A à Z de cette façon, il faut qu’il alterne les périodes de jeu s’il veut perdurer.

Le joueur qui sait patienter

Ce joueur va vite être cerné par ses adversaires. Il est à la table mais toujours un peu absent. En réalité, il attend juste d’avoir une bonne occasion de performer. En clair, il attend la main forte qui lui permettra de gagner le coup. Le problème de ce joueur, c’est que du fait qu’il n’attaque que lorsqu’il a du jeu, ses adversaires se coucheront lorsqu’il fera le pas, car ils sauront qu’il ne bluffe pas, ce n’est pas son style. Le danger aussi, c’est qu’il n’est pas de chance, donc pas de main pour attaquer et donc se fasse « croquer » sa bankroll avec les blindes. Attention donc à ne pas vous « endormir » à la table.

Le joueur qui fait ses débuts

Le débutant, c’est un joueur qui se repère très facilement car il n’a pas encore intégré les automatismes. C’est un joueur qui a lu quelques textes sur certaines techniques et qui va donc les utiliser avec excès. Prenons par exemple la technique du bluffe. Souvent, les joueurs qui débutent aiment s’y essayer. Cela va peut être fonctionner une ou deux fois mais dès qu’il aura été repéré, il va se faire avoir à tous les coups.

Vous pouvez aussi observer un débutant car il a du mal à se coucher. Il aime trop le jeu, il a trop envie de participer pour ne pas se lancer, il mise alors avec toutes les mains qu’il reçoit, au moins jusqu’au flop, où s’il est raisonnable, il se couchera dans le cas où il n’aurait rien du tout.

La technique au poker

Les stratégies au poker, cela compte énormément. Le but pour vous, c’est de brouiller les pistes, de faire croire à vos adversaires que vous êtes débutant, puis agressif, puis patient. Alternez les phases de jeu, bluffez quand vous le sentez, et attaquez fort quand vous avez une main puissante. Le joueur le plus redoutable, c’est celui qui a la parfaite maitrise de son jeu, alors concentrez vous.

On vous explique en détail comment performer sur les tables de poker dans nos revues :